Hausse régulière des prix des billets, suppressions de trains, retards répétés, ralentissements, réduction des fréquences, fermeture de lignes.... "Nos trains sont en danger : tirons le signal d'alarme !" tel est le titre de la pétition nationale lancée le 11 juin 2015 par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut). Celle-ci demande au président de la République "de tout mettre en œuvre pour le maintien d’un service ferroviaire fréquent, confortable et écologique afin de garantir le droit à la mobilité pour tous les usagers du train". Les internautes peuvent signer cette pétition sur le site change.org.

Enrayer le déclin du rail

Pour sauver l'écosystème ferroviaire, la Fnaut exprime dans sa pétition, plusieurs attentes vis-à-vis de l'État. Outre un droit à la mobilité, l'association d'usagers demande que l'exécutif "assure son rôle de pilote du transport public ferroviaire" tel qu'il est prévu dans la loi du 4 août 2014 via le schéma national des services de transport. Ainsi, la Fnaut souhaite que l'État "agisse rapidement pour enrayer le déclin du rail par une politique volontariste" : "accélération de la modernisation des voies ferrées et renouvellement des trains", exigence vis-à-vis de la SNCF "pour un service de qualité, performant et à prix raisonnable".

Un moindre coût pour la collectivité

Enfin, la Fnaut est favorable à une ouverture à la concurrence entre les opérateurs sous forme de délégation de service public (DSP), "source de productivité, d'amélioration pour le voyageur et de moindre coût pour la collectivité". En revanche, l'association d'usagers milite pour une complémentarité - et non une concurrence - entre les modes de transport. C'est pourquoi elle invite les régions qui vont devoir mettre en place les schémas régionaux de la mobilité, "à bien identifier les zones de pertinence des différents modes et à en gérer la complémentarité - train, car, bus, voiture".

En résumé, la Fnaut souhaite appliquer au système ferroviaire, le "modèle" de la DSP qui domine dans le transport urbain.

Florence Guernalec