Optimod'Lyon est présenté par ses concepteurs comme le premier "GPS urbain multimode". Un outil qui intègre et mixe tous les modes de transport de la marche à pied au train en passant par le vélo, le bus, le métro et bien sûr la voiture. Le calculateur d'Optimod'Lyon, nourri de près de 20 millions de données par jour, fournit une information en temps réel à laquelle s'ajoutent des informations prédictives à une heure sur le trafic routier.

Il aura fallu trois ans pour que ce projet de R&D se concrétise. Une durée finalement assez courte quand on voit la complexité de la tâche. Il a d'abord fallu mettre au point un système de standardisation et de collecte des données qui sont centralisées dans la plateforme de la métropole "Grand Lyon Smart Data". Il s'agit des horaires théoriques et en temps réel du réseau de transport collectif TCL, des temps de parcours réels des voitures en ville et sur autoroute, la disponibilité des places de parking sur parc et bientôt sur voirie, la disponibilité des vélos en libre-service etc.

20 millions de données quotidiennes


Une masse énorme de données que traite et utilise ensuite l'appli Optimod'Lyon disponible dès aujourd'hui sur Android, au début de l'été sur iPhone et avant la fin de l'année sur Windows Phone, ainsi que la nouvelle version du site internet de la métropole Onlymoov. Le calculateur propose toutes les solutions possibles pour se rendre d'un point à un autre de la métropole associant ou pas, suivant les souhaits de l'utilisateur, plusieurs modes. "C'est sans doute le seul outil qui vous propose quasiment toutes les alternatives pour aller d'un point A à un point B. Vous réalisez ainsi que vos habitudes de déplacement ne sont pas forcément les plus efficaces", indique Jean Coldefy, responsable du projet au sein de la métropole de Lyon.

Une autre de ses spécificités est de proposer un suivi d'itinéraire en temps réel tenant compte de l'état du trafic ou des incidents sur les réseaux et fournissant en permanence des alternatives. D'où cette comparaison avec le GPS des automobiles. A terme, des fonctions supplémentaires vont enrichir Optimod'Lyon. Le service de voiture en libre-service Bluely devrait être disponible sur l'application en 2015 et ses concepteurs réfléchissent à l'intégration d'un système de covoiturage dynamique dans le cadre du projet européen Opticities.

Un outil prédictif


Cerise sur le gâteau, Otimod'Lyon a la capacité de prédire l'état du trafic à une heure grâce à des algorithmes combinant des infos en temps réel et d'historique de trafic. Selon ses concepteurs, la PME française Phoenix ISI et IBM, cette prédictivité, aujourd'hui fiable à 80%, va devenir de plus en plus précise. Une sorte de météo du trafic en quelque sorte.

Pour Gérard Collomb, président de la métropole de Lyon, "ces beaux résultats sont issus d'un travail considérable de coopération et mise en synergies des acteurs publics et privés : au public, le rassemblement des données du territoire et la politique publique de mobilité ; au privé, le développement d'offres innovantes."

Parmi cette quinzaine de partenaires publics et privés, Cityway, filiale de Transdev qui assure le développement et la diffusion de ce navigateur. Au total, la société aura engagé 1 million d'euros de fonds propres dans un projet dont le coût total est de 7 millions d'euros. Pour les dirigeants de Cityway, il s'agit d'un investissement. Déjà, grâce à l'expérience acquise à Lyon, la société a remporté plusieurs contrats dont celui de Toronto. Baptisé Triplinx, ce calculateur qui a été lancé officiellement le 19 mai, est moins ambitieux que celui de la cité du Rhône, mais sur un territoire beaucoup plus vaste. Par ailleurs, Cityway est en contact avec plusieurs agglomérations françaises comme Grenoble et Montpellier.

Robert Viennet