Trente-cinq projets présentés. Au final, six ont été récompensés lors de la 3e édition des trophées de la mobilité organisés par le Stif et la région Île-de-France. Ces initiatives primées par le jury présidé par Pierre Serne ont en commun de répondre aux enjeux définis dans le plan de déplacement urbain d’Ile-de-France (PDUIF). Surtout, elles permettent d’inspirer les 1281 communes que compte la région.

Le palmarès des trophées de la mobilité :

  • Catégorie "Espace public – Aménagement en faveur de la marche et du vélo"


Le Triporteur
Plus rapide et plus pratique. Le réparateur de vélo vient à vous. Créée en 2012, l'entreprise Le Triporteur propose des services itinérants de réparation de vélo dans une remorque qui se déplace dans des gares en semaine et des marchés le week-end. Le Triporteur a démarré à la gare du RER A de Houilles et intervient désormais sur une dizaine de sites plusieurs fois par mois. Le Triporteur vise aussi les salariés via des partenariats passés avec les entreprises ou les parcs d’affaires.

Regarder le film du projet 

La ville de Fontenay-sous-Bois
Les plans en faveur des piétons sont suffisamment rares pour être soulignés. La ville de Fontenay-sous-Bois a mis en place un plan de jalonnement articulé autour de quatre itinéraires afin de rendre l’usage de la marche, mais aussi du vélo plus attractif. Ces quatre parcours, qui traversent la ville, sont caractérisés par une signalétique spécifique - couleur, symbole et nom – avec une indication sur les temps de trajet à pied. Ils permettent notamment de rendre plus visible les équipements municipaux et de faire connaître les raccourcis comme les itinéraires alternatifs proposés aux personnes à mobilité réduite en cas de pente trop fortes ou d’escaliers.

Regarder le film du projet 

  • Catégorie "Réduire les nuisances de la circulation automobile"


La Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY) – la Chambre de commerce et d’industrie Versailles – Yvelines (CCI78) – l’association d’entreprises DELTAS SQY
Seulement 15% des salariés de Saint-Quentin-en-Yvelines prennent les transports en commun. Depuis 2009, la CASQY mène, avec la CCI78 et l’association DELTAS SQY, une démarche d’élaboration et d’animation de Plans de déplacements interentreprises (PDIE). Cela permet de mieux prendre en compte les besoins des entreprises et donc de renforcer l’attractivité du territoire. Résultat, cinq PDIE mis en place, soit près de 50 000 personnes concernées. C’est la moitié des salariés du territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines. Depuis, le report modal progresse de 0,5% par an.

Regarder le film du projet 

  • Catégorie "Accessibilité de la voirie"


La Commune d’Ollainville

Seulement deux dossiers ont été présentés dans cette catégorie. Cela révèle le chemin qui reste à parcourir. Un défi relevé par Ollainville, 4600 habitants. Située dans le sud du département de l’Essonne, la commune a réalisé la mise en accessibilité de deux rues à grande circulation sur un linéaire d’un kilomètre. Il s’agissait de permettre l’accessibilité des personnes à mobilité réduite et la sécurisation de la circulation. Le projet a consisté notamment à aménager des trottoirs et sept passages piétons, à créer un arrêt de bus et à en réaménager un autre. De plus, ces voies ont été classées en zone 30 pour que piétons, vélos et véhicules motorisés cohabitent en toute sécurité.

Regarder le film du projet 

  • Catégorie "Favoriser l’usage des transports collectifs"


Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
L’attractivité des transports en commun passe notamment pour les bus par la vitesse commerciale et la régularité. La Seine-Saint-Denis a mis en place une démarche de "résorption des points durs de circulation des bus". Une base de données a été constituée à partir d’un partage d’informations entre les directions du département et d’éléments provenant de partenaires institutionnels et des transporteurs concernés. 314 points durs y sont recensés. Les solutions mise en œuvre passent par des aménagements de voiries, l’adaptation de signalisation lumineuse ou encore une meilleure gestion du stationnement, en particulier de la police de stationnement.

Regarder le film du projet 

  • Catégorie "Marchandises"


Pickup Station
Réduire le nombre de kilomètres parcourus par les transporteurs en ville et offrir un service de livraison moins cher, plus rapide et accessible sur de grandes amplitudes horaires, tels sont les objectifs du groupe La Poste qui a créé des consignes automatiques de retrait de colis appelées "Pickup Station". Ces consignes sont déployées dans 110 lieux en Île-de-France - des gares SNCF, centres commerciaux et bureaux de poste... Les tournées sont optimisées en permettant de mieux regrouper les colis pour une même livraison (40 à 100 colis par jour pour une consigne contre 10 à 40 en moyenne, dans les relais colis).

Regarder le film du projet

Florence Guernalec