L’État vient de renouveler les deux tiers du directoire de la Société du Grand Paris (SGP) en nommant deux nouveaux membres autour de son président Philippe Yvin. Leur arrivée a été approuvée par le conseil de surveillance de la SGP le 16 février 2015.

Le directoire se féminise un peu. Catherine Perenet (Essec) qui était jusqu’alors directrice interrégionale Ile-de-France de la Caisse des dépôts y fait son entrée. Le réseau d'élus du Grand Paris ne lui est donc pas étranger tout comme le fonctionnement de l'administration.

Le second nouvel entrant est Bernard Cathelain. Cet ingénieur des ponts et forêts était jusqu’à l’été 2014 directeur délégué général d’Aéroport de Paris où il a notamment supervisé le dossier CDG Express.

Ils remplacent respectivement Pierre-Alain Jeanneney qui rejoint le conseil d'État et Didier Bense. Ancien de la RATP, ce dernier a été embauché à SNCF Réseau par Jacques Rapoport en vue de succéder à Yves Ramette à la direction Ile-de-France lorsque celui-ci partira en retraite.

Par ailleurs, le conseil de surveillance a validé plusieurs étapes :
- la conclusion d’une convention de co-maîtrise d’ouvrage entre la SGP et la RATP pour la réalisation de la ligne 14 Sud du Grand Paris Express, entre Paris et Orly à l'horizon 2024 ;
- le transfert de la maitrise d’ouvrage du Stif vers la SGP de la ligne 15 Est entre Saint-Denis Pleyel et Champigny-sur-Marne ;
- l’achat de rames Alstom, en accord avec le Stif et la RATP, qui  circuleront sur la ligne 14 (la participation de la Société du Grand Paris s'élève à 380 millions d'euros, soit 37 rames) ;
- la signature d’une convention de co-maîtrise d’ouvrage avec la communauté d’agglomération Plaine Commune en vue de réaliser le franchissement urbain à Saint-Denis Pleyel

La SGP va passer cette année à la phase plus concrète du nouveau réseau du Grand Paris Express. En effet, elle  devrait publier après l'été les premiers appels à candidature pour l'attribution des chantiers de travaux publics de la ligne 15.

Sur l'ensemble du projet, le président du directoire Philippe Yvin entend avoir achevé d’ici la fin du premier trimestre 2016, toutes les enquêtes publiques pour tenir le calendrier fixé par l'exécutif.

Reste que le point fait sur le calendrier au cours de l'année dira si les échéances pourront être tenues pour les réalisations les plus immédiates, le dérapage dans le temps du prolongement de la ligne 14 vers le nord ayant déjà été acté en 2014.

Marc Fressoz