Au premier trimestre 2010, cinq nouveaux adhérents ont rejoint l'association AGIR qui regroupe les réseaux indépendants de transport public.
Les nouveaux venus sont d'abord trois opérateurs :

• La Régie départementale des transports du Jura, qui exploite le réseau Jurabus
• Le Transport en Moselle et Madon (T'MM), réseau exploité en régie de la communauté de communes de Moselle et Madon (Merthe-et-Moselle)
• La Compagnie martiniquaise des transports, S.A.S. sous-traitante sur le réseau de la communauté d'agglomération du centre de la Martinique.

Les deux autres sont des autorités organisatrices, le Syndicat intercommunal des transports urbains du Mâconnais Val de Saône (Saône-et-Loire), et le conseil général du Cher.
 

Tendance de fond ?

AGIR compte donc aujourd'hui 68 adhérents : 39 opérateurs urbains (4,7 millions d'habitants desservis dans 320 communes), 13 opérateurs interurbains (42 millions de km parcourus par an) et 16 autorités organisatrices de transport. Soit deux fois plus en cinq ans.

Cette vague d'indépendants s'explique grâce à la création récente de plusieurs régies urbaines et départementales comme à Belfort, Toulouse, en Ille-et-Vilaine, ou dans les Pyrénées-Orientales qui ont décidé de gérer leurs réseaux de transport en interne.

Les perspectives de développement de l'association Agir sont prometeuses dans ce contexte où de nombreux départements étudient la création d'une régie pour leur réseau interurbain et scolaire, tandis que certaines autorités organisatrices veulent s'appuyer sur une expertise indépendante (notamment dans le suivi du contrat de leur délégataire),


Voir la carte de France des réseaux Agir