C'est un joli coup et surtout une bouffée d'air pour la filiale française de Caf qui va pouvoir alimenter les chaînes de son usine de Bagnères-de-Bigorre un peu en panne de commandes après la livraison des tramways de Besançon.

Le marché que vient de lui attribuer la communauté d'agglomération de Saint-Etienne Métropole porte sur la fabrication de 16 rames de tramway longues de 33 mètres (10 de plus que les rames actuelles) et larges de 2,15 mètres. Des véhicules adaptés aux caractéristiques du réseau stéphanois, l'un des derniers avec le Mongy de Lille à disposer d'une voie métrique (écartement des rails d'1 mètre au lieu du standard ferroviaire de 1,44 mètre). Ces rames de cinq modules, issues de la gamme Urbos du constructeur espagnol, présentent des caractéristiques nouvelles par rapport au parc existant comme la bidirectionnalité assurée grâce aux postes de conduite implantés à chaque extrémité.

Chaque rame, qui offre un plancher plat et bas sur toute la longueur, est équipée de six portes latérales dont quatre doubles. Leur design réalisé par l'agence Avant-Première, qui n'est pas sans rappeler celui du tram de Marseille, est en rupture avec le parc actuel tout en rondeur.

Nouvelle ligne de tram

Cette commande s'élève à près de 42 millions d'euros. Les premières livraisons débuteront au printemps 2016. Ces nouvelles rames, remplaceront les plus anciennes du réseau stéphanois, âgées de 25 ans. Début 2014, l'agglomération stéphanoise a entamé la rénovation de vingt des trente-six rames actuelles du réseau. La première, rénovée par Safra, a été livrée en juillet 2014.

Lors des dernières municipales, Gaël Perdriau (UMP/UDI), nouveau maire et président de l'agglomération, avait fait campagne pour la création d'une nouvelle ligne de tramway reliant Châteaucreux, quartier d'affaires situé au nord-est de l'agglomération, qui est aussi un important pôle multimodal constitué autour de la gare à la gare secondaire de la Terrasse, au Nord, via des générateurs de déplacements comme le parc des expositions, le Zenith ou le stade Geoffroy Guichard. Un projet qui reste d'actualité et qui pourrait être concrétisé dans les prochains mois.

Robert Viennet