La mise en service du prolongement de la ligne 14 du métro parisien, destiné à désengorger la ligne 13 et à ouvrir la voie au Grand Paris Express, est reportée de deux ans, à "mi-2019", a annoncé la RATP à l'AFP le 23 octobre 2014.

"On ne veut pas parler de retard mais certaines contraintes techniques, administratives et environnementales font qu'on estime aujourd'hui la mise en service à la mi-2019" au lieu de 2017, a déclaré le directeur général adjoint
en charge des projets et des investissements à la RATP, Christian Galivel. "L'horizon 2017 était une ambition très forte, à hauteur des enjeux, mais les travaux de déviation sont très importants, des possessions de terrains ont pris plus de temps que prévu et on fait des travaux au pied des immeubles et des riverains, on ne va pas travailler la nuit", a-t-il détaillé, ajoutant néanmoins que "la phase d'étude est terminée, le chantier a commencé".

Les deux tunneliers, nécessaires à l'ouvrage souterrain, sont en cours de construction et les stations sont en train d'être creusées, a-t-il précisé. La ligne 14, qui part d'Olympiades, dans le 13e arrondissement au sud-est
parisien, et s'arrête actuellement à la gare Saint-Lazare doit être prolongée  de quatre stations jusqu'à la mairie de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), par un tunnel d'environ 5,8 kilomètres. Ce tunnel traversera la capitale (8e, 9e, et 17e
arrondissements), Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) et Saint-Ouen avec une maîtrise d'ouvrage conjointe du Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif) et de la RATP.

La capacité de la ligne sera portée à 40 000 voyageurs par heure. Estimés à 1,38 milliard d'euros, les travaux du prolongement Saint-Lazare/Saint-Ouen seront financés à 55% par la Société du Grand Paris, 20% par la Ville de Paris, 13% par la région Ile-de-France, et 6% par les Conseils généraux des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis. "Le financement des 6% restants sera prévu dans le cadre de la prochaine période de contractualisation", a précisé la RATP. Selon Christan Galivel, "l'enveloppe sera respectée".

Concernant le prolongement avec deux nouvelles stations de la ligne 12, la mise en service a également été reportée à 2019.Nous avons "une bonne année de retard", a dit le directeur général adjoint, annonçant la "mise en service en 2019". Ces stations, baptisées "Aimé Césaire" et "Mairie d'Aubervilliers", devaient voir le jour fin 2017.