Manuel Valls a annoncé, le 13 octobre 2014, des engagements financiers "sans précédent" de l'Etat en faveur des nouvelles lignes de métro du Grand Paris, avec notamment la levée de "140 millions d'euros de recettes nouvelles, pour la réalisation du plan de mobilisation". Deux pistes sont à l'étude, selon le président du Conseil région d'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon : une refonte de la taxe sur les locaux à usage de bureaux et un rehaussement de la taxe spéciale d'équipement.

Lors d'un discours à Créteil (Val-de-Marne) sur le site d'une future station du grand métro périphérique de la banlieue parisienne, le Premier ministre a également confirmé que l'Etat verserait 1,4 milliard d'euros à la région pour les transports dans le cadre du contrat de plan 2015-2020, ce que demandait le président de région Jean-Paul Huchon. En outre, Manuel Valls a annoncé le soutien de l'Etat à une candidature du Grand Paris
pour l'organisation de l'Exposition universelle 2025.