CAF a le vent en poupe auprès des collectivités locales. Le constructeur ferroviaire espagnol, qui dispose désormais à Besançon d'une belle vitrine pour son tram, vient de décrocher un contrat d’une autre nature auprès de Lyon.

Le Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération Lyonnaise, le Sytral, lui a, en effet, confié le marché de la grande révision des rames de la ligne D du métro de Lyon mises en circulation en 1991. L'opération concerne 36 rames MPL 85 composées de deux voitures. Au programme, révision et rénovation des caisses et équipement mécaniques, des équipements électriques, de l'intérieur et de l'extérieur…

Ce lifting débutera à l'automne et s’étalera jusqu'à mi-2018, signale l'industriel dans un communiqué diffusé le 4 septembre 2014.

De quoi apporter de l'activité à l'usine CFD Bagnères, dans les Pyrénées que le constructeur espagnol a acquis en 2010 pour s'implanter dans l'Hexagone. Le montant du contrat avec le Sytral s'élève à près de 23 millions d'euros.

Par ailleurs, CAF en saura davantage, dans les mois à venir, sur ses débouchés. Le concurrent d'Alstom est candidat à deux marchés différents pour la fourniture de rames de tramway : à Saint-Etienne, et en Ile-de-France pour le T1.

Marc Fressoz