Quelle sera la place du car dans le futur paysage de la mobilité multimodale et interconnectée ? Comment renforcer ses atouts, dans un contexte institutionnel en plein bouleversement ? Michel Seyt, président de la FNTV, tentera de répondre à ces questions lors du Congrès à travers notamment des tables rondes. Il donne rendez-vous aux autocaristes le 8 octobre 2014 à La Maison de la Chimie à Paris. PROGRAMME DU 22e CONGRES :

10h > Accueil et ouverture du 22e congrès par Michel Seyt, Président de la FNTV et Jean-Sébastien Barrault, Directeur du Congrès

Tables rondes

> Comprendre les nouveaux besoins de mobilité

  • Docteur en géographie, Laurent Chalard est membre d’un think tank européen, The European Centre for International Affairs. Il réalise des expertises pour des collectivités territoriales notamment et intervient dans le débat public au moyen de tribunes publiées dans la presse nationale. Sa présentation nous permettra d’ouvrir le congrès sur une vision claire des mutations contemporaines qui affectent les besoins de mobilité de demain.
  • Eric Chareyron, Directeur Marketing de Keolis, expliquera comment une opérateur analyse ces mutations et cherche à apporter des réponses concrètes en matière d’offre de transport.

> La bataille de la longue distance

C’est la grande bataille des années à venir : tous les modes de transports collectifs vont se jeter dans la conquête du marché de la longue distance. Le duel avion-train va voir arriver un nouveau venu, l’autocar, à la faveur d’une imminente disposition législative, suite à un avis favorable donné par l’Autorité de la Concurrence à l’ouverture du marché de l’autocar longue distance. Sans oublier le covoiturage, en pleine explosion, qui interpelle toutes les offres existantes. Chacun va faire jouer sa spécificité pour défendre son créneau ou conquérir de nouvelles routes. Tarification, qualité de service, temps de trajet, trajet de point à point, convivialité, souplesse, accès au numérique : chacun avance ses atouts. La guerre est déclarée...

> Le labo des idées

  • Franck Siegrist dirige le service Grands Équipements du Conseil général du Bas-Rhin. Localement il peut constater à quel point la demande des usagers évolue. Le rôle des autorités organisatrices est bien entendu de répondre à cette demande, en terme d’infrastructures mais aussi de matériel et d’équipements embarqués. Mais le matériel évolue peu à ses yeux. Sans aucun doute les constructeurs se concentrent sur les aménagements règlementaires, et la France a quelques spécificités et lourdeurs en ce domaine.
  • Philippe Fénart, Chef de projet Bus Excellence chez Man Camions & Bus a présidé la Commission technique de la FNTV. Fort de cette expertise, il expliquera ces difficultés à mettre en œuvre toutes les innovations demandées par les AO et attendues par les usagers.
  • C’est pourtant tout l’intérêt du métier de constructeur d’autobus, dont on sait, comme l’expliquera Matthieu Beyt, Responsable commercial d’Evobus, du groupe Mercedes-Benz, qu’il consiste à répondre à des demandes dédiées et différenciées, par des produits presque uniques. Sur un car, plus de la moitié des équipements peuvent se révéler spécifiques, en terme de confort, d’information voyageurs ou de connectique par exemple.
  • Philippe Grand, Directeur des affaires institutionnelles d’Iveco Bus, soulignera la nécessité pour les clients et les constructeurs de travailler ensemble pour éviter le développement de méthodes innovantes qui restent in fine invendues. C’est d’ailleurs une des fonctions du pôle de compétitivé LUTB Transport and Mobility System qu’il préside.

13h > Déjeuner

> Ce que changera la réforme territoriale :

  • Robert Assante, Adjoint au Maire délégué au au Développement durable, Conseiller général

Tables rondes

> Le défi du périurbain

Le périurbain mérite d’être pensé spécifiquement. Comment répondre de manière adaptée aux besoins particuliers de mobilité de ces territoires en expansion, à la densité et aux modes de vie spécifiques ? Il est nécessaire d’envisager tous les leviers dont le car dispose pour assurer la mobilité de ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent pas recourir à la voiture individuelle. Les mutations de ces territoires sont tellement profondes, dans un contexte de nouvelles formes d’organisation du travail et de la vie sociale, qu’il est nécessaire d’entendre au plus près ceux qui administrent ces territoires pour comprendre la manière dont ils envisagent les nouvelles mobilités au sein de ces espaces, et de rappeler les solutions proposées par l’autocar.

> Des métiers qui évoluent, une chance pour mieux recruter ?

Le secteur du transport de voyageurs connaît un paradoxe au regard de l’emploi : de réels besoins de recrutement, mais des métiers trop peu attractifs. Mais que les entreprises peinent à pourvoir les postes n’a rien d’une fatalité. Les intervenants exploreront des pistes à creuser pour surmonter cette difficulté.

  • Raphaëlle Franklin, Directrice de l’Opca Transports, évoquera la réforme de la formation professionnelle et les possibilités à saisir par les entreprises, en terme de formation et d’insertion : elle montrera que l’on peut mieux recruter, mieux former.
  • Pascal Favre, Président de la Commission sociale de la FNTV, interviendra sur la question du temps partiel, qui concerne 40 % des conducteurs du secteur, et sur les pistes à explorer pour aller vers le temps plein. En effet, en ce début octobre, nous en saurons davantage sur les conditions de l’application dans le transport routier de voyageurs de l’Accord National Interprofessionnel.
  • L’attractivité du secteur est aussi liée à sa capacité à s’adapter aux enjeux sociétaux actuels, à savoir l’introduction de la diversité et de la mixité dans l’emploi. Nous évoquerons donc le recrutement des femmes.
  • Jean-Michel Blin interviendra quant à lui sur le recrutement de professionnels handicapés. Son entreprise, les Cars Jollivet, a en effet une politique spécifique de maintien dans l’emploi et d’embauche de travailleurs handicapés. Un retour d’expérience sans langue de bois.

17h15 > Clôture du congrès par Michel Seyt, Président de la FNTV

18h > Cocktail de clôture dînatoire avec animations jusqu’à 21h

Télécharger le programme du Congrès

S’inscrire au Congrès