Le gouvernement avait lancé mi-2010 un nouvel appel à candidatures pour recenser les projets de transports collectifs en site propre (TCSP) des agglomérations de province auquel il avait promis d'apporter une aide financière.

Mais comme Mobilicites.com l'avait annoncé dans sa newsletter du 18 octobre 2010 (lire), le gouvernement n'est pas au niveau des attentes des collectivités locales qui espéraient la même enveloppe de subventions que pour le premier appel en 2008. Soit 800 millions d'euros pour les 50 projets de TCSP présentés par 36 agglomérations françaises.

Pour les près de 80 projets présentés cette fois-ci, il y aura moins d'argent. Le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau a en effet indiqué le 12 octobre devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale que l'enveloppe qu'il comptait consacrer à cette aide ne dépasserait pas 500 millions d'euros.


"
Projets plus sévèrement jugés"

"Le Gart ne comprendrait pas que les projets provinciaux présentés aujourd'hui soient plus sévèrement jugés que ceux de l'appel à projets de 2008", peut-on lire dans un communiqué.

Selon le recensement de l'assocation des élus du transport, une cinquantaine de collectivités locales ont déposé près de 80 projets représentant plus de 500 km de lignes nouvelles de transport en commun en site propre (TCSP), pour un montant global avoisinant les 8 milliards d'euros d'investissement. La demande de financement dépasse, cette fois, les 900 millions.

Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, l'Etat doit consacrer d'ici à 2020 une enveloppe totale de 2,5 milliards d'euros au développement des transports en commun en site propre, en province et en outre-mer. Pour rappel, l'Etat prévoit de consacrer 4 milliards pour le projet de transport du Grand Paris.

Nathalie Arensonas