En cinq ans, la PME Carbox a réussi à convaincre de grands groupes comme L’Oréal, Danone ou encore Airbus d'opter pour sa solution d’autopartage en entreprise. Le principe : partager des véhicules entre collaborateurs via une plateforme de réservation en ligne.

L’utilisateur organise ainsi ses déplacements professionnels, mais il peut ausi réserver une voiture pour une location privée, le soir et le week-end. L'intérêt pour l’entreprise ? Réduire la taille de la flotte de véhicules en optimisant leur usage.

Une sonorité plus internationale

Pour poursuivre son développement, notamment a l'international, le nom Carbox posait problème dans plusieurs pays européens où il est déjà utilisé, expliquent les deux cofondateurs, Benoît Chatelier et Alexandre Crosby. En devenant Ubeeqo, l’entreprise va pouvoir s’implanter en Belgique dès 2014, puis au  Royaume-Uni en 2015.
En 2013, une filiale avait déjà été créée en Allemagne, où le potentiel de l’autopartage en entreprises serait très élevé, selon les deux dirigeants. 


Des voitures, des taxis et des trains

Au-delà des ambitions internationales, ce changement de nom traduit aussi leur volonté de renforcer leur offre de services avec des solutions de transport mutimodales. "Carbox était très orienté voitures, or nous ne proposons aussi la réservation de trains SNCF", expliquent Benoît Chatelier et Alexandre Crosby.

Depuis 2013, Carbox proposait déjà Mobilities Benefits, une plateforme en ligne dédiée aux salariés qui leur permet de réserver des véhicules en autopartage mais aussi des billets de trains SNCF, des taxis ou encore des voitures avec chauffeur. Chaque employé dispose d’un crédit mobilité, c’est-à-dire une portefeuille en ligne dans lequel puiser pour payer ses déplacements. Sans avoir à avancer  l’argent.

Cette solution, Ubeeqo la décline aujourd’hui pour les collectivités locales avec Mobilities Pass. Le principe est toujours d’utiliser une plateforme mutimodale en ligne permettant d’effectuer des réservations pour différents modes de transport. Mais il s’agit ici de faciliter les déplacements privés des agents adminstratifs. Cette plateforme unique permet de réserver un billet de bus, un véhicule en autopartage ou encore un vélo en libre-service.

Avec la possibilité de combiner différents modes de transport sur un même trajet. "Notre solution peut s’adapter à l’offre locale de transport de la collectivité, du bus au tramway, mais en y associant aussi des services locaux de covoiturage, d’autopartage ou encore de taxis", explique Alexandre Crosby. La ville de Grenoble a lancé un appel à projets pour ce type de solution, sur lequel s’est positionné Ubeeqo.

Une croissance de 65% du CA pour 2014

La PME vise aussi un nouveau marché, celui de la gestion de flottes de véhicules, avec Bettercar Connected. Plus du tout dédiée à l’autopartage, cette solution permet de gérer une flotte classique de véhicules d’entreprise, non partagée, dont des voitures de fonction. Le petit boîtier intégré dans le véhicule assure le relevé kilométrique, l’assistance ou des conseils de conduite "éco-responsable".

En 2013, Ubeeqo a généré un chiffre d’affaires de 2,6 millions d’euros, en croissance de 38% par rapport à 2012. Pour 2014, la PME table sur une croissance de 65% de ses revenus, qui devraient atteindre 3,6 millions d’euros en France, 0,5 million en Allemagne et 0,2 million en Belgique. Basée dans les Hauts-de-Seine, l’entreprise emploie 23 personnes. 

Christophe Guillemin