Ces deux axes aménagés comme des lignes de tramways avec des stations confortables, accessibles aux handicapés et dotées de systèmes d'information voyageurs dynamiques seront empruntés par plusieurs lignes de bus.

Le premier, long de 2,8 kilomètres permettra de relier la station de métro Université Paul Sabatier (Ligne B), déjà dotée d’une importante gare bus, au cœur de Ramonville-Saint-Agne et au-delà, au sud-est de l’agglomération. La voie est en site propre intégral sur la commune de Toulouse puis, en site aménagé sur le reste du parcours. Elle est ponctuée de neuf stations. Son coût, 17,8 millions d’euros.

Le deuxième axe démarre au terminus de la ligne A du métro, à la station Basso Cambo, pour rallier la commune de Cugnaux, 5,4 kilomètres plus loin. Pour un coût de 31,5 millions d’euros dont 4,4 millions subventionnés par l’Etat dans le cadre du Grenelle de l'Environnement.

Robert Viennet