Quatorze opérateurs de stationnement s'étaient portés candidats pour le test en 2014 puis le déploiement en 2015 du paiement du stationnement par téléphone portable à Paris.
La commission d'appel d'offres de la ville a attribué fin décembre 2013 au groupement Vinci-PayByPhone "l'accord cadre du stationnement de surface par téléphone portable", indique un communiqué de la collectivité locale, qui ne donne aucun détail financier.

Le principal obstacle au développement du paiement sur mobile est lié aux fortes commissions exigées par les opérateurs de téléphonie mobile sur les transactions de stationnement.

Le système "PayByPhone", exploité par la société PayPoint, cotée à la bourse de Londres, et retenue par la Ville de Paris existe déjà dans plusieurs villes françaises (Le Havre, Menton, Nîmes) et étrangères.
En France, cette solution existe à Metz (développé par Mobile City), Nice et Issy-les-Moulineaux (développée par Vinci Park) pour des courses de taxi, la location de voitures ou de vélos en libre service, et pour le stationnement automobile.


Au 1/4 d'heure près

Il permet - à condition d'être préinscrit et identifié avec une carte bancaire- de régler son stationnement "au quart d'heure près", soit via une application internet accessible avec un smartphone, soit par serveur vocal pour un téléphone standard.

En outre, il sera possible pour l'usager de prolonger ou raccourcir à distance sa durée de stationnement, ou encore d'acheter une option pour être prévenu par SMS dix minutes avant la fin, indique encore le communiqué.

A Paris, quatre arrondissements du centre (1er, 2e, 3e, 4e) seront concernés d'ici au printemps 2014 par l'ouverture aux automobilistes "visiteurs" d'abord, puis dans un deuxième temps aux résidents et aux professionnels.

"Ce service se fera au même tarif qu'actuellement, sans surcoût pour les usagers", souligne encore la municipalité, qui déplore un taux de respect du stationnement payant de 9% contre 30% en moyenne au niveau national. Ce qui déjà, n'est pas une belle performance...

Nathalie Arensonas

Visiter le site : www.paybyphone.fr