Le directeur général de la Régie des Transports Marseillais (RTM), Pierre Reboud, a salué dans un communiqué la reprise du travail, remerciant les clients de "leur compréhension ainsi que les personnels qui ont permis de maintenir un niveau de service satisfaisant".

La CGT a également fait part de sa satisfaction. "Nous avons obtenu gain de cause concernant la revalorisation salariale, et des négociations vont être entamées avec les autres syndicats pour la chiffrer", a affirmé à l'AFP Georges Chahine, élu CGT et membre du conseil d'administration de la RTM.

La reconnaissance de la pénibilité va également être examinée, le syndicat réclamant "l'obtention de jours de repos supplémentaires après 55 ans d'âge". La CGT assure enfin avoir obtenu "un arrangement pour ne pas perdre deux jours de repos qui devaient être supprimés". Il s'agissait de "thématiques déjà en discussion", a-t-on relevé du côté de la RTM.

Au cours de la première semaine du conflit, le mouvement avait fortement perturbé le réseau de bus et touché une des deux lignes de tramway, le métro n'étant pas affecté. Le trafic s'était ensuite amélioré après une décision de justice ordonnant le levage du blocage des dépôts de bus par les grévistes.

N.A (avec AFP)