La deuxième ligne du tram niçois doit relier sur 11,3 kilomètres l'aéroport (à l'extrémité ouest de la ville) au port de Nice (à l'est) en 26 minutes. Elle comprendra 20 stations dont 4 souterraines. Sa mise en service est prévue pour fin 2017 pour un coût total de 650 millions d'euros (hors taxes).

Le marché remporté par Bouygues TP inclut un tunnel de 3,2 kilomètres, quatre stations enterrées, ainsi que les puits de sortie et d'entrée. Les travaux du tunnel, objet de l'appel d'offre attribué le 7 novembre 2013, devraient débuter au deuxième trimestre 2014. Le tunnel doit être réalisé en onze mois.

Le percement sera réalisé avec un tunnelier "à pression de confinement", une technique évitant les affaissements de terrain, utilisée à Lyon notamment pour prolonger le métro et franchir le Rhône en sous-sol.

Six candidats avaient répondu à l'appel à candidature lancé en juin 2011. Quatre groupements avaient été admis à concourir au final: Eiffage, Bouygues TP (appelé Thaumasia), Pizzarotti, Ghella SPA.

(avec AFP)