Libertan est destiné aux usagers "occasionnels réguliers". C’est-à-dire ceux qui ont fréquemment recours aux buis et aux tramways de la ville mais dont la consommation ne justifie pas l'achat systématique d'un abonnement.

Dans la capitale des ducs de Bretagne, on estime que 20% des voyages sont effectués par ce type de clients. Avec Libertan, le prix du ticket à l'unité passe à 1,38 euro contre 1,50 euro. Comme dans tout système de post-paiement, le client est facturé le mois suivant, en fonction de sa consommation, mais la facture ne pourra pas dépasser le prix d'un abonnement mensuel.

Surtout, la carte Libertan est conçue pour être la base d'une future billettique multiservices : elle pourra héberger à moyen terme d'autres systèmes de mobilité comme les vélos en libre-service ("Bicloo") ou les voitures en autopartage ("Marguerite") de l'agglomération nantaise.

R.V.