Traditionnellement présidé par un représentant du secteur du transport de marchandises, le GITL prend pour la première fois à son bord les voyageurs avec l'élection de Jean-Marc Janaillac au poste de président.
Le pdg de Transdev et patron de l'Union des transports publics et ferroviaires  (UTP) succède à Claude Blot (TLF) qui devient vice-président du groupement, aux côtés de Raymond Vidil (Armateurs de France).

Au programme du GITL qui siège à la commission exécutive ainsi qu'à la commission permanente du Medef, les dossiers du Schéma national des infrastructures de transport (Snit), le projet de loi ferroviaire, l’écotaxe poids lourds, le financement des transports publics (versement transport, contributions des collectivités locales et politiques tarifaires), ou encore les politiques sociales (réformes des retraites-pénibilité).
"L’association porte ainsi la voix du secteur du transport au sein du Medef", se félicite l'UTP dans un communiqué.

Le GITL regroupe sept organisations professionnelles : Armateurs de France pour le transport et les services maritimes, la FNAM pour l’aviation marchande, la FNTV pour le transport routier de voyageurs par autocar, la FNLV pour la location de véhicules, l’Union TLF pour le transport de marchandises et la logistique, l’UNIM pour la manutention portuaire, et l’UTP pour les entreprises de transports publics et ferroviaires.

Nathalie Arensonas