Seul candidat, le pdg d'Eurotunnel Jacques Gounon ayant retiré sa candidature, Pierre Mongin a été élu à l'unanimité, le 24 septembre au soir, par les administrateurs de Fer de France, l'organisme né des Assises du ferroviaire en 2012 et chargé de promouvoir la filière du rail en France et à l'international.
Il regroupe les principaux acteurs du secteur : entreprises ferroviaires, gestionnaires d'infrastructures, industriels, Etat, autorités organisatrices de transport et ingéniéristes (300 000 emplois dans l'Hexagone).

Le patron de la RATP qui a été confirmé à son poste par son conseil d'administration suite à sa mise en examen le 12 septembre dans un volet du financement de la campagne électorale d'Edouard Balladur, avait maintenu sa candidature chez Fer de France.

Guillaume Pepy, président de la SNCF,  conserve ses fonctions de vice-président et de trésorier. Le nouveau délégué général est Alain Bullot, directeur du matériel à la SNCF et du projet TGV Brésil.

Inspiré du Gifas (Groupement des industries françaises de l'aéronautique), Fer de France va devoir fédérer les acteurs du rail qui ne roulent pas toujours tous dans la même direction.

N.A