Les marchés de rénovation des tramways français se sont multipliés ces derniers mois, et ils aiguisent les appétits. Même de grands constructeurs comme Bombardier souhaitent challenger les spécialistes du secteur.

Le Canadien implanté à Crespin (Nord) l'a d'ailleurs récemment emporté à Grenoble en groupement avec le clermontois ACC mais à Saint-Etienne, où la Métropole a lancé un appel d'offres pour la rénovation de vingt rames à voie métrique, Bombardier n'a pas donné suite, le contrat n'ayant pas été jugé "suffisamment rémunérateur".

Selon nos informations, c'est ACC, Arterail, Safra et le Tchèque Ekova qui remettront leur dossier de candidature à l'appel d'offres le 13 septembre 2013. Le résultat pourrait tomber début 2014, les rénovations devant être effectuées au rythme d'une rame toutes les huit semaines.

Par ailleurs, Saint-Etienne Métropole entend fournir directement des composants dans le cadre de cette rénovation : les nouveaux sièges seront signés Saira Seats, une société de sellerie d'origine italienne implantée à Andrézieux-Bouthéon (Loire).

Olivier Constant



Ci-dessous,  le nouveau Mongy entièrement relooké par Bombardier :