Le symbole est fort. En 2009, Transdev annonçait son mariage avec Veolia et perdait dans la foulée les réseaux des trains et des tramways de Melbourne, en Australie. Un prélude à de nombreuses autres pertes de contrats. Un cycle négatif qui semble enfin s'achever. Après le renouvellement récent du réseau de Grenoble et le gain du réseau de tramways de Shenyang, le groupe dirigé depuis fin 2012 par Jean-Marc Janaillac, vient de remporter l'exploitation d'un tiers du réseau de bus de Melbourne.

Une petite revanche également sur Keolis qui l'avait évincé du réseau de tramway de la ville et était également candidat pour ce réseau de bus.


Premier opérateur privé de bus en Australie

Le contrat d'une valeur de 950 millions d'euros sur sept ans, avec une extension possible de trois ans et quelque 500 millions supplémentaires. Ce réseau qui couvre l'Ouest et l'Est de la ville australienne représente 50 lignes, avec 500 véhicules et emploie 1 000 salariés.

Avec ce nouveau contrat, Transdev devient le premier opérateur privé de bus en Australie et en Australasie (Australie + Nouvelle Zélande, avec plus de 4 700 personnes et un chiffre d'affaires annuel de 475 millions d'euros.

Le groupe gère aujourd’hui plusieurs modes dans ce pays continent : des réseaux de bus à Sydney, Brisbane, Perth, des trains de banlieue à Auckland, des ferries à Brisbane et à Sydney. Il assure également du transport de personnel pour le secteur industriel au travers de sa marque Vivo Connect.

Robert Viennet