La ville de Clermont-Ferrand a annoncé le 3 avril 2013, à l'occasion de la semaine du développement durable, qu'une centaine de vélos en libre services allaient être déployés en juin, dans une dizaine de stations situées en centre-ville. Le système, comparable au modèle parisien, sera exploité par un opérateur lyonnais, Vélogik, associé à l'entreprise Smoove. Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) a passé un marché de quatre ans avec cette société, pour un montant total de 2,5 millions d'euros.

Baptisé C. Vélo, ce service se développera en quatre phases, pour atteindre 400 vélos et 40 stations. Seules deux des premières stations sont hors de la ville centre. Il sera proposé par abonnement ou par paiement direct aux bornes, avec une première demi-heure gratuite puis un tarif d'un euro par demi-heure.

Par la même occasion, l'activité de location de vélo de Movicité est abandonnée. Cette structure se concentrera dorénavant sur son autre métier, le transport à la demande.

H.G. (avec AFP)