En octobre 2012, Jean-Marc Ayrault avait confié à Claire-Lise Campion une mission d'évaluation portant sur l'application de la loi Handicap votée en février 2005. Elle prévoit la mise en accessibilité totale du cadre bâti et des espaces publics d'ici à 2015, et les réseaux de transports sont concernés au premier chef. Une échéance qui ne sera pas tenue.

-> Lire : "Loi handicap : l'échéance 2015 est intenable"

Dans son rapport qui doit être remis à Matignon le 1er mars 2013, la sénatrice de l'Essonne doit faire des propositions facilitant l'application de la loi, sans la remettre en cause.

Robert Viennet