Le Stif déclare forfait. Une seule candidature ayant été déposée (celle de Batobus) suite à l'appel d'offres pour l'exploitation de Voguéo, service de transport public par navettes fluviales sur la Seine,  et cette offre laissant " apparaître un coût d'exploitation trois fois supérieur au montant prévisionnel, la procédure de DSP est déclarée sans suite.

Dans un communiqué du 13 février, l'autorité organisatrice des transports d'Ile-de-France indique que la proposition financière de l'unique candidat aurait coûté à la collectivité plus de 600 millions euros sur 10 ans, soit 36 euros par voyage ! Dans ces conditions, Voguéo reste pour l'heure à quai. "Le Stif réunira un comité de pilotage regroupant les différentes collectivités concernées par la desserte fluviale dans les meilleurs délais", selon le communiqué.

Les trois lignes fluviales devaient traverser 12 communes d'Est en Ouest, avec 28 escales. Une première expérimentation avait été menée entre 2008 et 2011 entre Pont d'Austetitz et Maisons-Alfort.

Nathalie Arensonas