Les cars du Rhône déjà conduits par Veolia Transdev ont enregistré près de deux millions de déplacements et transporté 25 000 élèves au quotidien. Renouvelé début 2013 pour huit ans par le conseil général, le groupe engrange un contrat de 239 millions d'euros, soit 29 millions d'euros par an jusqu'en 2021. D'autres autocaristes régionaux sont associés au contrat au titre de co-traitants ou de sous-traitants : les autocars Faure, Maisonneuve et Planche.


Remaniement du réseau


Les autocaristes se sont engagés à maîtriser les dépenses, en misant sur une réorganisation du réseau, et à poursuivre la croissance de fréquentation des autocars départementaux, bien qu'aucun objectif chiffré n'ait été donné. Ce nouveau contrat de délégation de service public intervient dans le cadre d'un profond remaniement de l'offre de transport routier voulu par le département :
  • Les lignes scolaires seront accessibles à tous et pas seulement aux élèves, et pourront desservir également les centres bourgs, les équipements sportifs ou encore les centres commerciaux.
  • Les itinéraires de certaines lignes régulières seront changés pour être mieux connectés au réseau de transport urbain de Lyon et aux gares SNCF. Avec des tickets et des abonnements combinés permettant l'accès aux transports en commun lyonnais (TCL) et aux TER
  • Des lignes "Express" doivent être créées sur les axes les plus importants qui ne bénficient pas d'une desserte TER, avec peu d'arrêts et des rotations régulières, au minimum toutes les demi-heures
  • Enfin, un service de transport à la demande sera mis en place dans tout le département.

Ces nouvelles mesures et dessertes sont déjà testées dans six communes de l'Est lyonnais depuis le 1er septembre 2012. Elles seront élargies à l'ensemble du département le 1er juillet 2013.

Aubin Busalb