6 modes de transports passés au crible

La nouvelle étude de la Fnaut compare les coûts d'usage sur des déplacements longue distance en passant au crible plusieurs modes de transport : voiture individuelle, covoiturage, TGV, Intercités, TER, compagnies aériennes low cost, compagnies classiques, autocars interurbains. Résultats :

Voiture : 6 centimes par voyageur-km. C'est peu, car sur un long trajet, les gens voyagent souvent à plusieurs (le taux d'occupation d'une voiture est de 1,74 personne contre 1 personne en ville), ce qui réduit le coût d'usage. A condition de prendre seulement en compte les coûts marginaux (péages et carburant) et non pas le coût complet (prix d'achat, entretien, assurance). Au coût complet, la voiture revient alors à 19 centimes.

Covoiturage : 4 centimes pour le passager (qui ne participe pas aux coûts d'achat et d'entretien), 26 centimes pour le propriétaire (au lieu de 33 centimes pour un voyage en solo).

Autocar : 7 centimes d'euro par voyageur-km pour les lignes régulières ou occasionnelles. Coût estimé sur la base des tarifs Eurolines (iDBUS et Starshipper n'existaient pas encore en 2010, année sur laquelle s'est basé l'économiste pour réaliser l'étude).

Train :
11 centimes par voyageur-km pour le TGV (y compris iDTGV, Eurostar, Thalys, Lyria, etc.), 10 centimes si l'on ne prend que les liaisons TGV nationales. 9 centimes pour les Intercités (Corail, Teoz, Lunea)

Avion : 12 centimes par voyageur-km, 15 centimes pour Air France. 6 centimes pour les compagnies low cost (à partir des données par Air France-KLM, Easyjet et Ryanair)

Auto-train : 33 centimes par voyageur-km (sur un trajet Paris-Nice par exemple, soit 933 km), contre 33,5 centimes pour un voyage en solo en voiture.


Nathalie Arensonas