IDElis, IDElib, IDEcycle, Temporis, Scolaris, Libertis, Coxitis, Flexilis et Corollis : ce ne sont pas des personnages de bande-dessinée mais le nom des nouveaux services du réseau de transport urbain de l'agglomération paloise (Pyrenées Atlantiques) lancés le 3 juillet 2010.

Avec l'extension du périmètre de transport urbain à 22 communes, soit 170 000 habitants, le nouveau Syndicat mixte des transports urbains Pau Porte des Pyrénées double quasisement l'offre de transport.


90 lignes de bus et 7 types de services
  • les lignes "Temporis" forment l'armature du réseau de surface et ont vocation à devenir des Bus à haut niveau de service (BHNS), c'est-à-dire en site propre, avec un passage tous les 10 minutes (20 minutes en été).
  • Les lignes "Proxilis" assurent le maillage du réseau de bus : elles sont cadencées et connectées aux lignes d'armature.
  • Les lignes "Corrolis" sont des lignes circulaires permettant d'éviter le centre-ville lorsque tel n'est pas le but du déplacement.
  • Une navette de centre-ville, "Coxitis", de 7h30 à 20h30, avec un passage toutes les 7 minutes.
  • Des lignes de transport à la demande, "Flexilis", pour desservir des quartiers périurbains.
  • Enfin, un service de transport pour personnes à mobilité reduite , "Libertis", et des lignes de transport scolaire, "Scolaris"

Tarifs à la baisse

Si l'offre de transport est à la hausse, le prix des tickets, lui, est à la baisse. Il passe de 1,10 à 1 euro. Le carnet de 10 tickets coûte 8 euros et un ticket journalier 2,50 euros. Les formules d'abonnement varient de 15 à 24 euros par mois selon l'âge des titulaires de la carte.
Pour 10 euros par mois (100 euros par an), les Palois peuvent aussi s'abonner à un parking de centre ville. 


Vélos et voitures en libre-service

Autre nouveauté, le lancement d'un service d'autopartage, "IDElib", géré par le réseau de transport urbain IDElis dont l'exploitation est confiée à Keolis, filiale de la SNCF.
Douze voitures (Citroën C3 et des petits utilitaires Citroën Nemo) sont en libre-service dans 6 stations généralement implantées près d'un arrêt de bus.
Prix du service : 30 euros à l'inscription puis 12 à 18 euros par mois d'abonnement et 3,5 euros les 12 premières heures d'utilisation, avec 10 km offerts (au delà, le prix du km est de 0,33 €). L'heure supplémentaire est facturée 3,5 euros, sans les kilomètres offerts. Offre de lancement, une réduction de 50% pour tous les abonnements conclus avant fin 2010.

Pour compléter la chaine de mobilité, Pau se dote aussi de 220 vélos en libre-service, "IDEcycle" qui entreront en piste le 15 septembre 2010. Ils seront exploités par Effia, filiale de Keolis, et seront mis à disposition dans 20 stations dotées chacune d'une dizaine de vélos, tous les 400 mètres en moyenne. 


Nathalie Arensonas (avec Transport Public)