Appelé "FNTV NoMaTrans", pour Nouveaux Marchés de Transport, ce nouveau syndicat francilien est présidé par Bertrand Bernini (Viabus) et compte parmi ses membres fondateurs, la nouvelle filiale de la SNCF, IDBus, les cars Delion, VAS, Veolia Transdev Shuttle, Eurolines, Paris Nord Autocar-Aerial (groupe Lacroix), Monddia France, TPAL, 4 roues sous 1 parapluie. Au total, ces entreprises comptent environ 400 véhicules.
 
Ce nouveau syndicat est ouvert aux autocaristes qui font du cabotage national sur des lignes internationales (possibilité de prendre à bord des voyageurs en France sur des trajets internationaux), mais aussi à ceux qui proposent des prestations de tourisme occasionnel en Ile-de-France (comités d'entreprises, événementiel, club du 3 âge, etc), et aux transporteurs qui exploitent des véhicules "de moins de 10 places".
 
La feuille de route de FNTV NoMaTrans ?
  • Les infrastructures (gare routière, voies réservées), l'accessibilité et le stationnement notamment à Paris
  • La lutte contre la concurrence déloyale pratiquée par certains autocaristes étrangers et véhicules de moins de 10 places, à Paris et en Ile-de-France
  • Moderniser l'image de l'autocar : le rendre plus attractif, notamment pour recruter des conducteurs, et valoriser ce mode de transport par rapport à l'usage de la voiture particulière.