Après Nice, Cannes. Cette fois, ce n'est pas une fuite dans la presse mais l'inversion de deux enveloppes destinées aux deux candidats finalistes (Veolia Transdev et Keolis) à l'appel d'offres du réseau de transports publics Bus Azur qui a amené les élus à faire le choix d'une gestion directe.

Que s'est-il passé ? Selon une information de Ville Rail & Transports du 10 octobre confirmée aux Echos par Jean-François Tonner, président du SITP, ses services ont "malencontreusement interverti les enveloppes adressées à chacun des deux finalistes".
D’après l'hebdomadaire, "l’exploitant actuel Veolia-Transdev (en place depuis 15 ans, ndlr) et son challenger Keolis ont chacun reçu les questions détaillées que l’autorité organisatrice adressait à son concurrent, et donc une bonne partie du contenu de l’offre adverse".

Du coup, l'appel d'offres pour le renouvellement de la délégation de service public (DSP) est invalidé et plutôt que de prolonger le contrat de Veolia Transdev, le Syndicat intercommunal de transports publics de Cannes (SITP) a décidé de passer ses transports en régie au 1er janvier 2013. Le réseau compte 135 salariés et un parc d'environ 80 véhicules.
Les élus des trois communes du bassin cannois (Cannes, le Cannet et Mandelieu-La Napoule) réunies au sein du SITP doivent se prononcer vendredi 12 octobre. 

L'organisation d'un nouvelle consultation serait juridiquement risquée pour l’autorité organisatrice des transports, car le perdant pourrait attaquer le choix des élus en faveur de son concurrent arguant du fait qu'il a tiré parti des éléments dont il avait eu connaissance grâce à l'enveloppe qui ne lui était pas destinée !


Un mal pour un bien selon l'élu

Cité dans Les Echos, Jean-François Tonner reconnaît l'erreur de ses services mais relativise les faits : "C'est une erreur humaine, mais ce n'est pas une catastrophe pour les collectivités, nous avions d'ailleurs envisagé le retour à une exploitation en régie avant de nous orienter vers le renouvellement de la DSP, cela nous donnera plus de souplesse pour le lancement du bus à haut niveau de service (BHNS)", indique l'élu cannois.
Par ailleurs, début 2014, Cannes, Le Cannet et Mandelieu-la Napoule devraient intégrer une nouvelle communauté d'agglomération qui inclue  le bassin grassois, plus large, et pourrait conduire à une recomposition des réseaux et des autorités organisatrices de transport.

N.A