Doté d'une puce RFID, comme la carte Navigo en Ile-de-France, ce ticket électronique du format d'une carte de crédit "facilite le passage d'un mode de transport à un autre", explique Siemens, dans un communiqué.

"Les usagers n'ont plus à se souvenir des tarifs, ils paient seulement la distance parcourue, peu importe qu'ils prennent le train, louent un vélo ou utilisent un parking".

Pour l'heure, Siemens a développé deux modèles : le premier amène l'usager à passer sa carte devant un lecteur spécifique au début et à la fin de chaque déplacement, tandis que le deuxième passe par un système "sans contact".

Dans les deux cas, l'usager paie soit par carte bancaire soit par prélèvement automatique sur son compte bancaire à la fin de son trajet et "uniquement pour les services qu'il a utilisés", détaille Siemens. Ce système central de "e-ticketing" se gère avec le système de back-office de SAP, baptisé Ptnova.

N.A