"Tout au long de l'été, une dizaine de gros chantiers ont été réalisés, pour lesquels de nombreux agents ont été mobilisés", a rappelé Jean Faussurier, directeur régional adjoint de RFF Ile-de-France, lors d'une conférence de presse le 31 septembre 2012 à la gare de Paris Nord.
"Ces opérations ont marqué un temps fort dans la modernisation du réseau. Mais les travaux engagés sur les voies ne s'arrêtent pas au 31 août", a prévenu le représentant du gestionnaire des infrastructures ferroviaires qui précise que de nouveaux chantiers débuteront dès le début septembre
Parmi ces opérations: des renouvellements de systèmes d'aiguillage, de caténaires et des mises à niveau de quais. Selon un porte-parole de RFF, les travaux réalisés lors du dernier trimestre 2012 auront toutefois un impact limité sur le trafic, la plupart des opérations étant réalisées de nuit.

"Cet été, nous avons beaucoup modifié beaucoup d'horaires, et nous avons dû interrompre un certain nombre d'itinéraires (...) Mais l'enjeu était énorme", a souligné Bénédicte Tilloy, directrice générale de SNCF Transilien, pour qui ces opérations doivent rendre le réseau "plus performant".
Les travaux étalés sur deux mois, ont permis de renouveler plus de 70 kilomètres de rails, 156 000 tonnes de ballast et 30 000 traverses, pour un investissement de 100 millions d'euros.

Alors que les investissements de modernisation portaient sur 300 millions d'euros par an en moyenne jusqu'en 2008, puis 600 millions d'euros en moyenne par an de 2008 à 2012, ils atteindront 1,2 milliard d'euros en moyenne par an de 2013 à 2020.

Le réseau ferré d'Ile-de-France accueille chaque jour  7500 trains transportant plus de 3 millions de passagers. Soit représente 40% des circulations ferroviaires françaises sur seulement 10% du réseau national.

(avec AFP)