Critiqué récemment par la Chambre régionale des comptes sur le manque d'information du grand public (lire notre précédent article), le Syndicat des transports franciliens (STIF) s'engage à publier les chiffres bruts transmis par le RATP et la SNCF.

Tous les ans, un bilan de la qualité de service sera présenté au conseil du STIF en début de deuxième semestre puis diffusé sur son site internet, avec les résultats définitifs ainsi que les incitations financières associées (bonus/malus versés ou infligés par le STIF à la RATP et à la SNCF).


Chiffres aux heures de pointe


La RATP est priée de fournir au STIF des indicateurs concernant la régularité des lignes de métro aux heures de pointe et non plus lissés sur l'ensemble du trafic journalier. Ce sont ces chiffres qui seront intégrés au contrat liant la régie et l'autorité organisatrice (lire notre précédent article), dont le prochain conseil d'administration a lieu le 7 juillet 2010.

Sur la ligne 13 (Châtillon-Saint-Denis-Asnières Gennevilliers), qui concentre le plus de difficultés, la régularité a été de 90,8% seulement en 2009 (nombre réel de circulations rapporté au service commandé par le STIF aux heures de pointe).

Pour comparaison, elle s'est élevée en moyenne à 87,7% en 2009 sur le RER A, obligeant la RATP et la SNCF à payer une pénalité totale de 1,23 million d'euros, 78% sur le RER B (pénalité de 1,41 M EUR), 89,7% sur le RER C, 84,7% sur le RER D et 95,2% sur le RER E.
Le STIF va aussi demander à la RATP d'engager l'étude de la généralisation des portes palières sur les stations de la ligne 13.

BHNS à Sénart-Corbeil

Le syndicat va par ailleurs présenter un bilan de la concertation de la désaturation de la ligne 13 (objectif de 25% de voyageurs en moins sur le tronçon Saint-Lazare-La Fourche) par le prolongement au nord de la ligne 14 et passer des marchés pour continuer les études.Quatre ou cinq arrêts nouveaux sont envisagés : Rome ou Pont-Cardinet, Porte de Clichy, Clichy-Saint-Ouen et mairie de Saint-Ouen.

Enfin, le STIF doit annoncer l'achat de 12 bus à haute qualité de service (Tzen) pour la ligne Sénart-Corbeil (en service en 2011), prenant à sa charge la moitié des quatre millions nécessaires, Veolia finançant le reste.