Ceux qui craignaient que le projet de métro automatique qui doit ceinturer Paris à l’horizon 2025 ne soit remis en cause par l’arrivée aux affaires de Cécile Duflot en seront pour leurs frais.
La ministre a en effet demandé au conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP) de "décider l’engagement des enquêtes publiques de toutes les lignes du réseau et à lancer, dès l’été 2012, celle du tronçon Pont-de-Sèvres-Noisy Champs", explique la SGP dans un communiqué.

Dans son message à la SGP, la ministre explique qu’il s’agit de "la première étape de la priorisation du projet par l’engagement solidaire et efficace du prolongement de la ligne 14 de métro par la RATP, du commencement de la ligne rouge sous la maîtrise d’ouvrage de la SGP, de la perspective de la ligne orange sous la responsabilité du Syndicat des transports d'Ile-de-France et d’une action urgente, sélective et performante d’amélioration des réseaux existants de RER relevant de la RATP comme de RFF et de la SNCF."

 

Dès l'été

Le premier tronçon soumis à l’enquête publique est situé au sud de la ligne rouge, entre Pont de Sèvres et Noisy-le-Grand– Champs-sur-Marne. Long de 33 km et comprenant 16 gares, il dessert 22 communes situées dans 4 départements (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne).
Le dossier d’enquête publique "pourra être envoyé au préfet de la région Ile-de-France d’ici la fin juillet" explique la SGP qui précise qu’elle sera précédée d’une nouvelle étape de dialogue avec les habitants, de mi-septembre à mi-novembre 2012. Des réunions publiques seront organisées dans les communes concernées par le tracé.

 

La dernière séquence

Dans son premier discours sur le Grand Paris en tant que ministre, le 26 juin 2012 (lire l'article à ce sujet), Cécile Duflot avait expliqué que pour des raisons budgétaires, le Grand Paris Express se ferait de manière "séquencée" et pas d’un seul coup comme prévu à l’origine.
Dans son message à la SGP, elle indique clairement le séquençage souhaité. Notons d’ailleurs qu’elle ne fait aucune allusion à la ligne verte, celle qui doit desservir le plateau de Saclay au départ d’Orly.
Autre mauvais signe pour cette liaison prévue en métro automatique léger type Val, la ministre indique dans son message à la SGP "prendre parti pour l’interopérabilité". Et comme l’essentiel du projet (ligne rouge et ligne orange) est prévu en métro automatique lourd….

Robert Viennet

Voir la carte du grand Paris express