"Aujourd’hui il faut franchir une nouvelle étape. Nous avons besoin de clarifier l’ensemble des compétences des régions, de les rendre plus visibles", a déclaré Alain Rousset président de l’Association des régions de France (ARF), entouré d’une brochette de présidents de conseils régionaux, lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre des Rencontres des acteurs publics, le 4 juillet 2012.

"La France a besoin d’un acte fort de décentralisation pour se redresser", a poursuivi un brin lyrique le dirigeant de la région Aquitaine qui considère que la bonne santé de l’économie allemande est avant tout due à ses länders : "Ce modèle qui marche dans d’autres pays, pourquoi ne fonctionnerait-il pas en France ?", a lancé l'élu.
Dans un dossier de presse d’une cinquantaine de pages, l'ARF liste une série de propositions dans les domaines dont elle a déjà la compétence mais ou son rôle "doit être reconnu et mieux pris en compte".


Autorité coordinatrice des transports

Le transport ferroviaire, par exemple. Au-delà des principes généraux aux termes desquels l’Etat et les régions "redéfinissent et assument leurs rôles respectifs", l’ARF avance des propositions concrètes. Elle souhaite que les régions deviennent des "autorités coordinatrices de l’intermodalité, grâce à l’instauration de schémas régionaux des infrastructures et des transports (SRIT)".

Concernant la mise en concurrence du transport ferroviaire de voyageurs, qui doit être laissée à l’appréciation des Autorités organisatrices des transports, elle ne pourra se faire qu’après "une harmonisation du cadre social pour les salariés du rail. L’ARF demande donc l'abrogation de la loi de 1940 qui régit l'organisation du travail des agents de la SNCF) et "l’ouverture d’une négociation collective sur un accord de branche couvrant toutes les entreprises ferroviaires, y compris la SNCF".


Un VT interstitiel, additionnel… et autoroutier

Par ailleurs, les régions qui ont beaucoup déploré ces derniers mois de ne plus avoir de fiscalité dynamique, réclament des ressources nouvelles. Pour les transports, l’ARF liste un certain nombre de pistes : la création d’un Versement transport (VT) intersticiel - c’est-à-dire perçu sur les territoires situés hors des périmètres de transport urbain (PTU) - auquel s’ajouterait un versement transport additionnel dans les agglomérations (en supplément du VT urbain).

Autre piste évoquée, un "versement transport réinventé" qui toucherait les sociétés concessionnaires d’autoroutes et qui pourrait être basé à la fois sur le nombre de kilomètres exploités et sur le nombre de km parcourus par les automobiles sur ces voies à péages.

Enfin, dernière piste envisagée par les élus régionaux, la suppression de l’exonération de TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) sur le kérosène pour les vols aériens domestiques. L’ARF a d'aileurs réalisé une estimation de ce que pourrait rapporter ces différentes taxes (voir le tableau ci-dessous)

Robert Viennet