Cette décision fait suite à un appel à projet lancé en juillet 2011 par le ministère de l'Industrie et pour lequel 17 projets avaient été sélectionnés en janvier 2012.
Les neufs villes et communautés retenues pour l'instant sont  Bordeaux, Caen, Grenoble, Marseille, Mulhouse, Strasbourg, Toulon, Toulouse, ainsi que le Comité régional du tourisme d'Ilede-France. Le budget total qui sera consacré à ces projets s'élève à 43,6 millions d'euros

Les téléphones dotés de la technologie NFC (Near Field Communication) permettent, entre autres, d'effectuer des paiements à distance ou d'utiliser son mobile, même éteint, comme un passe transport, sans contact. Plusieurs agglomérations ont déjà testé cette technologie ces dernières années (Strasbourg, Bordeaux, Caen Grenoble), et Nice a lancé un test de grande ampleur le 21 mai 2011 (lire).

 
25 millions d'euros

Eric Besson qui faisait cette annonce dans le cadre du colloque "Les territoires NFC, propulseurs de services mobiles sans contact", le 21 mars 2012 à Bercy, a également indiqué que les décisions de financement pour les projets de Manche Numérique et de Nice devraient être arrêtées dans les prochains jours. L'instruction se poursuit pour six autres projets : Besançon, Dijon, Lille, Reims, Rennes et le Syndicat des Transports d'Ile-de-France.

"Au final, l'Etat pourrait soutenir le déploiement de services mobiles sans contact jusqu'à hauteur de 25 millions d'euros" a indiqué le ministre.
 
Robert Viennet