L'enveloppe globale consacrée aux investissements de RFF a gonflé en 2011 de 42,1% à 4,6 milliards, dont deux milliards consacrés à la modernisation du réseau ferré (+17%), indique le groupe dans un communiqué du 16 mars 2012.

Outre la poursuite de la deuxième phase de la LGV Est Européenne, la signature du contrat de concession pour la LGV Sud Europe Atlantique et celle du contrat de partenariat pour la LGV Bretagne-Pays de la Loire "ont permis d'accélérer les investissements de développement, grâce aux partenariats public-privé", indique RFF.

Le résultat opérationnel courant affiche une modeste progression de 3%, à 1,5 milliard d'euros. "Cette progression est le résultat d'éléments non récurrents, dont principalement la renégociation de la convention  d'aménagement de la ZAC Paris Rive Gauche", explique le groupe.
RFF souligne aussi "que la légère amélioration de son résultat opérationnel est cependant pénalisée par l'accroissement du coût moyen de la dette de 4,45% en 2011, contre 4,30% en 2010".

Le chiffre d'affaires progresse de 7,4%, à 4,9 milliards, porté par une progression du trafic voyageurs conjuguée à une hausse moyenne des tarifs de péages de 4,8%, selon RFF qui estime toutefois que les cash-flows opérationnels qu'il a dégagés en 2001, soit 2,2 milliards d'euros, "ne suffisent pas à financer en totalité la rénovation du réseau".
Cette insuffisance structurelle explique l'essentiel de l'augmentation de la dette qui s'accroit d'un peu plus d'un milliard d'euros, à 28,6 milliards d'euros.
"Bénéficiant d'une qualité de signature très proche de celle de l'Etat, RFF a levé en 2011 3,3 milliards d'euros à long terme sur les marchés internationaux de capitaux", précise encore le groupe.


Nouvelles recrues

Par ailleurs, le conseil d'administration a validé une nouvelle organisation de la direction générale qui enregistre l'arrivée de deux nouvelles personnes :
  • Christian Cochet, venu de SNCF Proximités, sera chargé du pilotage des sillons et des travaux du réseau,
  • Matthieu Chabanel, jusqu'ici en poste auprès du Premier ministre, se voit confier la responsabilité de la commercialisation et du développement.
Le mandat de Hubert du Mesnil, président de RFF, arrive lui à échéance le 30 août 2012.

N.A (avec AFP)