Depuis dix ans, la fréquentation des transports urbains en France est en progression constante. Elle est passée d'une base 100 en 2000, à 123 en 2010 et, selon toute vraisemblance, au-delà de 125 en 2011, soit une nouvelle hausse de près de 4%. Une évolution d'autant plus remarquable qu'elle dépasse assez largement celle de ses pays voisins : la Grande-Bretagne (117), l'Allemagne (109), l'Espagne (110) ou l'Italie (108).

La crise économique de la fin de la décennie n'a pas eu d'impact négatif sur le trafic des réseaux de transport urbains français qui ont continué d'accueillir plus de passagers depuis 2007 (+370 000 voyageurs), notamment en province.
En chiffres bruts, la France se trouve au quatrième rang avec 5,30 millions de voyageurs, talonnant l'Italie (5,34 millions) qu'elle devrait dépasser en 2012 et la Grande Bretagne (6,48 millions).

Des chiffres que Mobilicités s'est procuré auprès de l'Union des transports publics urbains et ferroviaires (UTP), qui vient de rendre public son bilan statistique annuel du secteur. Nous reviendrons en détail sur ces principaux résultats dans un prochain article.

Robert Viennet