Le Syndicat mixte des transports de l'agglomération lyonnaise (Sytral) doit révéler le 8 juillet le nom de l'opérateur qui exploitera jusqu'en 2017 le réseau de transport urbain de Lyon. Un résultat très attendu car c'est un contrat énorme (chiffre d'affaires, 1,8 milliard d'euros sur six ans) : 4 lignes de métro (dont le prolongement de la ligne B du Stade de Gerland à Oullin, avec traversée du Rhône en 2013), des lignes de funiculaires, 4 lignes de tramway, un millier de bus et de trolleybus. C'est le deuxième réseau de transport urbain, après celui de Paris.


Transdev et Keolis (l'opérateur sortant) sont formels :il seraient les deux finalistes. Veolia Transport et le Sytral démentent: "il y a toujours trois candidats en lice", indique le service de presse.
Cela dit, avec le fusion attendue de Transdev avec Veolia en 2010 (si les autorités européennes de la concurrence donnent leur feu vert), deux ou trois candidats, cela ne fait pas une énorme différence...
Les élus lyonnais vont-ils accorder leur confiance au futur géant des transports publics dont le chiffre d'affaires avoisinera les 8 milliards d'euros, ou reconduire le candidat sortant ?

Un autre réseau urbain de taille, celui de Lille, est en cours d'appel d'offres et la réponse devrait tomber dans le courant de l'été. Il est actuellement exploité par Keolis.

(mis à jour le 18 juin 2010)

+ d'infos sur le réseau de transports collectifs de Lyon