Bon d'accord Victor Hugo dont on va fêter les 210 ans de la naissance en 2012 n'a vécu que quelques mois à Besançon. Il n'en reste pas moins un des enfants les plus célèbres de l'agglomération Bisontine et de la Franche-Comté au même titre que Pasteur, Vauban, ou les Frères Lumière. C'est pour intégrer un peu plus le tramway dans son environnement bisontin que les élus du Grand Besançon ont décidé de baptiser les 19 rames de leur futur tramway du nom de ces enfants du pays franc-Comtois.

On verra donc circuler en 2015 des rames baptisées : Victor Hugo, Frères Lumière, Vauban, Louis Pasteur, Jouffroy d'Abbans, Colette, Gustave Courbet , Jeanne-Antide Thouret ; Rouget de Lisle, Marie Curie, charles Fourier, Proudhon, Nicole de Granvelle, Toussaint Louverture, Louis Pergaud, Leonel de Moustier, Jenny d'Héricourt, Henri Fertet.

Pour que les bisontins se réapproprient leur histoire l'agglomération de Besançon a édité une brochure retraçant la biographie de ces personnages célèbres.

Un regret, toutefois, pour le fils de franc-comtois qui écrit ces lignes, que l'on ne fête pas l'inventeur de la cancoillote. Et une interrogation : pourquoi honorer Marie Curie, qui comme chacun sait était polonaise et pas son mari, Pierre Curie, lui aussi prix Nobel et dont la famille est originaire de Montbéliard ? Peut-être parce que ce dernier est mort à Paris écrasé par une voiture à cheval...

Robert Viennet