Veolia Transportation, filiale de Veolia Transport aux Etats-Unis rafle la mise : avec le gain du réseau de Phoenix, The Valley, le groupe français signe son deuxième plus gros contrat de l'autre côté de l'Atlantique, 75 millions de dollars, soit environ 63 millions d'euros. 

Le 1er juillet 2010, le Français prendra le volant de 353 bus à Phoenix même, 220 bus de Mesa et 180 bus de Tempe, deux villes de la banlieue de cette mégalopole américaine plantée en plein désert du Sonora, et qui n'en finit pas de grandir.


Demain le tramway de Phoenix ?


La capitale de l'Arizona est en effet une immense conurbation forte de 4,2 millions d'habitants, sur 50 kilomètres. The Valley transporte 62 millions de passagers par an. Fin 208, l'agglomération s'est équipée d'un tramway flambant neuf sur 32 kilomètres, the Light Rail, exploité en régie par The Valley Metro, l'autorité organisatrice (AO).

Mais Veolia a formé et transféré 50 conducteurs de son autre filiale, Supershuttle (qui opère des navettes bus aéroportuaires) vers le tramway, et conseille l'AO pour sa politique tarifaire. Histoire de se positionner au cas où elle déciderait de gerér un jour le réseau sous forme de délégation de service public, comme la Nouvelle Orléans l'a fait en 2009  (lire l'encadré ci-dessous) ?

Nathalie Arensonas