Fidèle à sa stratégie hexagonale de conquêtes de petites agglomérations, Ratp Dev vient de remporter l'appel d'offres d'exploitation du réseau de Charleville-Mézières. Cœur d'Ardenne, la communauté d'agglomération qui compte 9 communes et 72 000 habitants, lui a attribué ce contrat pour une période de 5 ans.

Ratp Dev l'a emporté devant la Setac, filiale de la RDTA, qui exploitait le réseau depuis 2001. La candidature de Ratp dev a été retenue "au regard des éléments relatifs à la performance économique et à la qualité du service", explique-t-on à la communauté d'agglomération.

La filiale de la RATP aura notamment pour mission de mener à bien la restructuration du réseau "TAC" d'ici à fin août 2012. Une restructuration qui se traduira notamment par le renforcement du niveau de service sur le tronc commun des lignes, en centre-ville, avec un cadencement toutes les cinq minutes sur cet axe.
Les itinéraires des lignes seront simplifiées et de nouvelles dessertes seront créées. Enfin la tarification sera simplifiée et l'image du réseau renouvelée.


Bus à haut niveau de service

Outre la gestion quotidienne du réseau, RATP Dev devrait également jouer un rôle de conseil pour la réalisation d'un axe de bus à haut niveau de service, prévu au plan de déplacement urbain, adopté en 2010 par l'aggomération.

Baptisé "Métro-bus" il sera organisé autour d'un axe principal de 4,5 km traversant l'agglomération du Nord au Sud, avec 2,8 km entièrement en site propre au centre ville. Cet axe servira de tronc commun aux lignes du réseau. Sa construction doit s'accompagner d'une modification du plan de circulation, pour créer un "périmètre de protection du centre" et de la création d'un réseau cyclable.

Avec l’attribution de l’exploitation du réseau TAC, qui devrait générer un chiffre d’affaires d’environ 28 M€ sur cinq ans, RATP Dev renforce ses activités dans la région Champagne-Ardenne, où elle est déjà présente sur des activités de transports interurbains depuis la reprise en mars 2011 des sociétés Champagne-Mobilités et STDM. « Notre ambition est de poursuivre notre développement dans cette zone, équidistante du Luxembourg, de la Belgique, du nord de la France et de la région parisienne » indique Emmanuel Ansart, Directeur France de RATP Dev.


Robert Viennet