Un défi technique

Cette automatisation progressive, la RATP la prépare depuis plusieurs années. Le projet remonte à 2004 et les premiers travaux d'infrastructures ont démarré en 2007 avec le renforcement et le rehaussement des quais, étape indispensable à l'installation de portes palières.

L'occasion pour Pierre Mongin de remercier ses équipes qui ont su relever ce défi technique mais aussi ses partenaires industriels : Siemens France a fourni les systèmes automatiques et le Poste de commande centralisé (PCC), Alstom, le matériel roulant.

Un défi également salué par NKM : "En tant qu'ingénieur, je sais qu'il est beaucoup plus simple de faire quelque chose d'innovant en partant de rien que de mettre de l'innovation dans de l'existant". Et par Jean-Paul Huchon qui a souligné "la capacité admirable de la RATP à respecter les délais".
Pluie de compliments méritée pour cet exploit technique qui, de surcroît, ne provoquera aucune suppression d'emplois.

Robert Viennet